PPE : Priorité au bas carbone

Le Gouvernement se fixe l’objectif d’atteindre une part du nucléaire au sein du mix électrique de 50 % à l’horizon 2035."

Le gouvernement français a présenté, fin novembre, sa Programmation Pluriannuelle de l’Énergie (PPE). En clair : son cap énergétique pour les années à venir. Plusieurs annonces et orientations concernent évidemment la filière nucléaire qui représente aujourd’hui plus de 72 % de notre mix énergétique. Ainsi, le Gouvernement se fixe l’objectif d’atteindre une part du nucléaire au sein du mix électrique de 50 % à l’horizon 2035. Dans les faits, pour atteindre cet objectif, l’Etat prévoit “la fermeture de 14 réacteurs nucléaires d’ici 2035, avec la fermeture des deux réacteurs de Fessenheim au printemps 2020 et de 4 à 6 réacteurs supplémentaires d’ici 2030.”

La France laisse-t-elle pour autant tomber l’atome ?

Rien n’est moins sûr, malgré ces annonces fortes. Ainsi, le document de présentation de la PPE précise “poursuivre l’instruction des différentes options qui permettront de garantir la sécurité d’approvisionnement sur le long terme et notamment l’option de construire de nouveaux réacteurs nucléaires.” La nouvelle PPE est établie pour les périodes 2019-2023 et 2024-2028. Elle promet d’être revue dans 5 ans.

AdobeStock 53643283 rex2

En utilisant ce site web, vous nous autorisez à utiliser des cookies.