Une base de données qualitative

Nous avons inspecté plus de 1.000 locaux et pris 50.000 photos."

75.000 plans papier en 2D ; des tonnes de documentations techniques accumulées depuis 20 ans ; Une masse d'archives qui n'ont que partiellement été mises à jour dans les armoires d'Orano (ex-Areva) sur le site du CEA Marcoule... C'est face à ce défi herculéen de remise à niveau de référentiel technique que se sont retrouvées les équipes de Christian Capdet, chargé d'affaires au sein de la business unit Energie de Groupe ECIA. Objectif : se débarrasser des plans faisant référence à des matériels disparus et créer une base de données contenant, notamment, une appréciation quant à l'état de ces équipements. "C'est un travail qui, avant de se jeter dans la bataille, nécessite la mise en place d'un process précis car nous avons inspecté plus de 1.000 pièces et pris 50.000 photos... La création de cette base de données a nécessité 16.500 heures de travail", explique Christian Capdet. Selon le procédé établi, les équipes de Groupe ECIA sont d'abord allées à la rencontre des sachants, notamment des bureaux d'études chargés des installations. Ce travail a permis de ramener progressivement à 21.000 le nombre de plans à analyser. Enrichie de données qualitatives, la base de données livrée confère à Orano la possibilité d'une mise à jour en temps réelle. Côté Groupe ECIA, ce chantier a permis l'embauche de 4 personnes en CDI. Leur expérience viendra nourrir de prochains projets du même ordre.

base de donnee qualitative

En utilisant ce site web, vous nous autorisez à utiliser des cookies.